La fermeture des bars, restaurants et hôtels contraint la Brasserie Saint-Joseph à trouver une solution pour écouler 1000 litres restés sur les bras.

Voir l’article du Paris-Normandie